Prodige du Djeli goni, Sydyr, « Racine » en fulfuldé, cultive une musique métissée aux influences plurielles, celles de ses origines, chevauchant entre plusieurs langues (bambara, mooré, dioula, peulh). Ses compositions sont un voyage sur la terre de ses ancêtres en territoires mandingue et peul. Inspiré par Lokua Kanza et Richard Bona, Sydyr nous emmène pour une virée musicale tradi-moderne, tout en acoustique, avec sa voix et sa guitare pour seules armes.

Vendredi 31 mars | 19H | Dans les jardins | Gratuit