L’Institut français de Bobo-Dioulasso accueille régulièrement des résidences de création. Ces périodes de travail des artistes, à l’abri du regard des spectateurs, s’offrent à vous avec une thématique danse. Cette pièce du béninois Serge Amoussou Guenou, est le fruit d’une résidence de création à Bobo-Dioulasso.

ORIGINALLY retrace la vie de guerrière des amazones ayant combattu à la fin du 19ème siècle auprès du Roi Behanzin, Roi du Dahomey (Bénin actuel), dans un dévouement total et lui jurant obéissance jusqu’à la mort.

Quatre danseuses professionnelles du Sénégal, du Burkina Faso, du Mali et de la Cote d’Ivoire s’empare de la scène pour faire revivre ces aventures extraordinaires et surtout rendre hommage à ces femmes fortes d’hier, libres et vigoureuses, indépendantes et vivant par et pour elles-mêmes. Dans des batailles féroces et sanglantes où certaines ont perdu la vie pour en sauver d’autres, ces femmes représentent une matérialisation de la capacité du peuple à résister face à l’oppresseur et nous rappellent le rôle de la femme au sein des sociétés traditionnelles africaines. Le monde est rempli d’Amazones, à nous de les découvrir et de les magnifier !

Après avoir été formé en danse traditionnelle, Serge Amoussou-Guenou découvre la danse contemporaine et intègre la Compagnie Walô de Rachelle Agbossou dans laquelle il travaille durant 9 ans. Interprète dans diverses créations qui bénéficient de tournées nationales et internationales, il crée son premier solo en 2015, avec le soutien de l’école des Sables du Sénégal, puis entre en collaboration avec d’autres danseurs et chorégraphes internationaux à Amsterdam. Sa dernière création, ORIGINALLY, a bénéficié de temps de création en Pologne, au Bénin, en France et au Sénégal. 

Chorégraphie : Serge Amoussou Guenou (Bénin) / Interprètes : Bibata Maïga (Mali), Rebecca Gnebehi (Côte d’Ivoire), Ramatoulaye Seck (Sénégal), Aicha Kaboré (Burkina Faso)


Avec le soutien d’Art Move Africa (AMA), de la Maison de l’oralité et du Patrimoine de Dakar, du Musée du Quai Branly à Paris, du Festival Kay Fecc et de l’Ecole des Sables à Toubab Dialao.
En partenariat avec le Centre Aniké de Bobo-Dioulasso.