De l’artisanat de production au petit commerce, en passant par l’artisanat de service, la construction et le petit transport, le secteur informel regroupe de nombreuses activités dont la part de la valeur ajoutée représente plus de 50% du PIB au Burkina Faso.

À Bobo-Dioulasso, les inivitatives d’économie informelle sont fortement ancrées au sein des populations et constituent de ce fait une alternative au chômage en général et un support d’autonomisation des femmes en particulier. Toutefois, le secteur de l’économie informelle, en développement croissant, n’occupe pas encore la place qu’elle devrait avoir dans les politiques publiques et les stratégies de développement local. Comment soutenir des stratégies pour un développement socio-économique durable dans les Hauts-Bassins?

Organisé par ZAMA FORUM.

JEUDI 8 JUIN | 16H | Salle de cinéma | Gratuit