Depuis sa création en 1998, la Compagnie Lanabel (Grenoble, France) a développé plusieurs projets de sensibilisation, de formation et de création au-delà des frontières. Au Burkina Faso, depuis 2012, la formation de danseurs amateurs et professionnels locaux, ainsi que la création et la diffusion de deux pièces (RAW.A.R. et Atropos) ont renforcé les liens entre la compagnie grenobloise et le pays des hommes intègres. L’aventure se poursuit en octobre 2016, lorsque la chorégraphe Annabelle Bonnéry demande à Salia Sanou de travailler en résidence au CDC La Termitière de Ouagadougou sur le projet Two, seul.

Annabelle Bonnéry convoque sur scène, pour cette vingtième création de la compagnie Lanabel, une rencontre culturelle et humaine réunissant 6 interprètes (danseurs, musiciens et chanteur) de différentes cultures et origines. Elle laisse émerger une pluralité de paroles autour de questions universelles et permet un partage autour de nos visions du monde.

Two, seul se déploie comme une cérémonie, celle « des grandes funérailles », rendant hommage, une fois par an, à tous les morts. Ce rituel festif autour de la danse et de la musique est une quête vers un retour à l’équilibre entre l’homme et la terre, une terre commune sur laquelle s’épanchent les douleurs du monde et naissent les nouvelles rencontres. On passe d’instants d’inconfort, renforcés par la rudesse des briques, à la jouissance du partage, du faire et vivre ensemble.

Chorégraphie : Annabelle Bonnéry / Assistante chorégraphique : Delphine Savel / Danseurs : Nuria Navarra Vilasalo (Espagne), Romual Kabore (Burkina Faso), Annabelle Bonnéry (France) / Chanteur lyrique : Serge Kakudji, contre-ténor (Congo)  / Création musicale et direction musicale : Stabat Mater de Vivaldi d’après Serge Kakudji  / Musiciennes : Marie Ythier, violoncelle (France) et Fanny Vicens, accordéon (France) / Composition musicale et réalisation sonore : Thierry Ronget (France) / Création lumière : François Deneulin (France) / Création costume : Kathy Brunner (Suisse)