En 2018, l’Institut français et le Centre national du cinéma et de l’image animée lancent un plan de restauration et de valorisation du patrimoine cinématographique africain.

L’objectif est le retour sur les écrans de films issus de leurs collections. Les films restaurés seront mis à disposition du grand public à travers le monde. Entrée libre.

Samedi 5 septembre – 17h

Les écuelles de Idrissa OUEDRAOGO / 1983 /11 min / Burkina Faso

Dans les villages mossi du Nord du Burkina Faso, les jeunes s’en vont. Ils partent pour la ville. Les personnes âgées continuent l’artisanat traditionnel.

Samba le grand de Moustapha Alassane 1977/14min / Niger

Les aventures d’un héros légendaire qui, ébloui par la beauté d’une princesse, en demande la main.

La Petite vendeuse de soleil de Djibril Diop Mambéty / 1999/45 min /Sénégal

La vente des journaux à la criée dans les rues de Dakar est l’apanage des garçons. Mais Sili, jeune fille de 12 ans décide de vendre des journaux comme les garçons.

Samedi 12 septembre – 17h

Le franc de Djibril Diop Mambéty / 1994/ 45min / Sénégal

Marigo, le musicien, rêve de son instrument -un congoma- que lui a confisqué sa logeuse pour cause de non-paiement chronique du loyer.

Afrique sur seine de Paulin Soumanou Vieyra/ 1955 / 21 min / Sénégal

Afrique est-elle en Afrique, sur les bords de la Seine ou au Quartier latin ? Interrogations d’une génération d’artistes et d’étudiants à la recherche de leur civilisation, de leur culture, de leur avenir.

Le retour d’un aventurier de Moustapha Alassane / 1966 / 34 min / Niger

Jimmy, de retour d’un voyage aux États-Unis, revient dans son village au Niger. Il rapporte en cadeau à ses amis des panoplies complètes de cow-boys du Far West.

Samedi 3 octobre – 17h

Cabascabo de Oumarou GANDA / 1969 / 45min / Niger

Un tirailleur africain du corps expéditionnaire français en Indochine revient au Niger, démobilisé, riche. Généreux, il va dilapider son magot et sera bientôt abandonné par tous ses amis.

Lamb – la lutte de Paulin VIEYRA / 1963 / 18 min / Sénégal

La lutte traditionnelle qui se dénomme Lamb en wolof et qui rappelle la lutte gréco-romaine, est un sport national très prisé au Sénégal. Elle a des règles particulières et très strictes.

Lieu : Petit Méliès

Entrée libre