La population au Burkina Faso connait une rapide croissance. Quelles sont les conséquences d’une telle augmentation de sa population ? Ce grand débat permettra de s’interroger sur les perspectives liées à la démographie ainsi que sur les politiques publiques autour de ces questions.

Comité scientifique : Professeur Jean-François Kobiané, Institut supérieur des sciences des populations (ISPP) et Professeur Stéphanie Dos Santos, Institut de recherche pour le développement (IRD).

 

PROGRAMME :

15h – 16h / La démographie du Burkina Faso : projections et perspectives Dans un premier temps, les intervenants présenteront le contexte mondial démographique puis plus spécifiquement celui de l’Afrique et en particulier celui du Burkina Faso. Le contexte sociologique, anthropologique et historique sera également présenté pour pouvoir ensuite s’interroger sur les projections et perspectives pour le Burkina Faso.

16h15 – 18h / Dividende ou désastre démographique ? : Un grand débat polémique divise la communauté scientifique et les experts du développement : d’un côté, les « néo-malthusiens » pensent que la croissance démographique africaine freine son développement économique; de l’autre, les « anti-malthusiens » pensent qu’une population nombreuse est source de vitalité et d’innovation. Entre ces deux thèses, une troisième met en avant le changement de la structure par âge qui intervient en cas de croissance démographique : bien anticipée et parallèle à des politiques publiques adéquates, le croissance démographique peut conduire à un « dividende démographique ».

18h15 – 19h / Comment mettre en place des politiques de population efficaces ? : Comment adapter les politiques publiques en matière d’éducation, de santé, d’investissement et d’aménagement urbain ?

 

Cette journée de débats se prolongera par une Nuit des idées sur le campus de l’IRD. Invités surprises !!