PAR ALIMA TOGOLA – TOURNÉE RÉGIONALE DES INSTITUTS FRANÇAIS

Samedi 14 mars

Une jeune femme africaine refuse le rôle d’épouse soumise et dépendante fi xé par la tradition et l’habitude. Jouant tous les rôles de l’ex-futur mari et de l’ex-future belle-mère aux ex-futures bellessoeurs, elle refait le procès comique des relations entre les hommes et les femmes. Et si les liens qui freinent l’Afrique commençaient là, dans l’intimité du couple et de la famille ?

Traitée de «toubab» par sa famille parce qu’elle a épousé un Blanc, voilà qu’elle est une Noire en France où elle s’aperçoit que sa couleur de peau la sépare de ses nouveaux concitoyens. Elle ne sera jamais tout à fait à la fois Noire ET Française.

Djon bé sini don ? (Qui connaît l’avenir ? en bambara) construit un double regard de l’Afrique sur l’Occident et de l’Occident sur l’Afrique. Jetant un regard faussement naïf sur les sociétés occidentales, son oeil d’Africaine en dévoile les mensonges et met à nu le vieil imaginaire colonial, les mêmes clichés raciaux toujours présents dans les esprits. Elle découvre aussi que ce même imaginaire colonial imprègne toujours ceux de beaucoup d’Africains, toujours fascinés par le mirage de la France ou se raidissant sur une identité factice qui essentialise «le Noir».

Horaire : 20h30
Lieu : Grand Méliès
Tarif : 1000 FCFA