Vernissage le 3 février à 18h30
Exposition jusqu’au 25 mars

Originaire de la Boucle du Mouhoun, Issiaka Kienou commence sa carrière comme menuisier.
Puis, il intègre la Fondation Olorun où il est commis à l’encadrement des tableaux. Observant l’activité des artistes, il s’imprègne et se nourrit de leur travail.
En 1998, Issiaka Kienou rencontre le sculpteur français Jacques Versari de passage à la fondation. Encouragé par ce dernier, il commence à travailler les figures animalières. Après l’acquisition de techniques du métal, il évolue vers un style résolument figuratif.
Ses travaux récents, mélangent morceaux de bidon de pétrole, lamelles de métal et bois brut. Ces sculptures sont l’expression d’un nouvel engagement de l’artiste vers des formes plus monumentales, poursuivant l’exploration d’un bestiaire imaginaire, où poésie flirte avec brutalité animale.
Issiaka Kienou a participé à des expositions en France, au Ghana, au Niger et au Sénégal.