Soko festival réunira cette année 50 groupes d’artistes musiciens différents en provenance des pays ouest africains et du reste du monde en vue de renforcer les liens culturels intercontinentaux. Cette 3ème édition de Soko festival a pour thème « l’intégration par la culture ». Elle aura lieu dans différents lieux de Ouagadougou : l’Institut français, l’Institut Burkinabé et le Reem Dogo. Cette édition sera parrainée par la grande icône de la Musique africaine, Habib Koité originaire du Mali.

 

TREMPLIN: 17h / Jardins de l’Institut / Gratuit

Siaka Diarra – Burkina Faso
Autodidacte et multi–instrumentiste, il commence sa carrière musicale à l’âge de 10 ans avec sa famille de griots puis parcours les scènes de l’Afrique de l’ouest. Il enregistre son premier album en 2009.

Sydyr – Burkina Faso
Sydyr cultive une musique métissée aux influences plurielles, celles de ses origines. Ses compositions sont un voyage sur la terre de ses ancêtres en territoires mandingue et peul. Il nous emmène pour une virée musicale tradi-moderne, tout en acoustique.

Nourat & Les Lions – Burkina Faso
Sacrée meilleure artiste féminine burkinabè au Kundé 2013 avec un premier album très coloré baptisé « Daare ». Accompagnée de quatre musiciens, elle nous plonge dans une fusion de rythmes modernes et traditionnels.

 

GRANDE SCENE: 20h / Grand Méliès / 1000 F & 2000 F

Bakary Diarra – Burkina Faso
Bakary Diarra est un artiste musicien international du Burkina Faso, il vit a Paris puis a fait le tour du monde de la Sibérie en Europe à la Martinique.

Pamika – Gabon / Burkina Faso / Mali
Chanteuse et auteur compositeur à la sa voix profonde et puissante, nous plonge dans un voyage musical typiquement blues et world music aux rythmiques du terroir mossi.

Soldat noir – Burkina Faso
Issu d’une famille de griot, il est formé à la musique depuis son plus jeune âge. Multi–instrumentiste, c’est un musicien à la voix d’exception, celle qui apporte les frissons!

New jazz project – Gabon / Burkina Faso / Mali
Ces jeunes talents de la musique burkinabé comptent nous bercer aux sons et rythmes Africains qu’ils fusionnent avec délice en jazz, blues, ou sonorités occidentales.

 

TABLE RONDE : la musique burkinabé face aux défis de l’exportation: Samedi 6 janvier / 10h / Petit Méliès / Gratuit

Elle sera animée par un présidium de professionnels de la musique et représentants culturels en vue de débattre sur les échanges Nord/Sud . Quels sont les critères requis pour atteindre la scène internationale? En tant que manageur, producteur ou même artiste, quelles démarches faire pour obtenir un soutien ? Auprès de quelle structure ? Comment connaître et faire connaitre les artistes venant de régions éloignées ?

 

Retrouvez en ligne le programme complet du festival : soko-festival.com