Une pièce chorégraphique d’Olivier Tarpaga pour 4 danseurs.

Construit autour de la musique de l’orchestre Super Volta, «When Birds Refused to Fly» explore ce contraste frappant entre l’ambiance festive et effervescente qui régnait, au tournant des années 60 et 70, dans les pays de l’Afrique sub-saharienne nouvellement indépendants, et l’expérience douloureuse des Afro-Américains, qui dans la même période, engageaient la lutte pour leurs droits civiques aux États-Unis d’Amérique. Jouant sur l’émotionnel et l’abstrait, l’écriture chorégraphique s’incruste et se déploie dans une disposition scénographique en construction, mouvante. Les corps se laissent portés par la matière musicale, issue du répertoire du Super Volta retravaillée pour l’occasion par Yvan Talbot. Dans un rapport itératif entre les corps et les éléments du décor, les danseurs explorent les notions de temporalité, de désordre, d’échec, de chute, mais aussi de douleurs à panser, de rêves à reconstruire, que ce soit pour les Afro-Américains ou pour le Burkina Faso.

Conception, direction artistique and chorégraphie Olivier Tarpaga
Concept architectural et Scénographie V. Mitch McEwen
Interprétation Salamata Kobré, Jean Robert Kiki Koudogbo, Michael Stéphane Nana, Aziz Zoundi
Création lumière Cyril Givort
Création sonore Yvan Talbot
Musique Orchestre Super Volta
Administrateur (Burkina Faso) François Bouda