EXPOSITION DU 8 AU 31 JANVIER

Conférence « La place des dozos dans la société actuelle » 8 janvier – 16h30

Intervenants :
Monsieur Konomba TRAORE Administrateur Civil de profession, il est le Chef de la société sécrète du Fétiche KONON Sénoufo, Guérisseur de maladies mystiques, il est DOZO.

Docteur Victor SANOU Journaliste et Docteur en droit, Il est aussi chef DOZO, le « DOZOYA ». Il a hérité de son
père qui était chasseur DOZO.

En mandénkan, le mot “dozo” veut probablement dire « [celui qui] entre au village ». Les dozos sont des hommes qui traversent de manière répétée la frontière entre la sphère domestique et le monde extérieur. Leurs connaissances sont spécialisées dans la chasse et basées sur la maîtrise d’un répertoire de plantes médicinales. Être dozo est un statut, un rôle, qui s’illustre dans les rapports économiques, politiques et religieux d’une complexité historique et contemporaine. N’importe quel homme peut devenir dozo pourvu qu’il accomplisse le sacrifice initiatique.

Vernissage exposition 8 janvier – 18h

«L’idée du projet de photos-reportage sur les chasseurs Dozos est venue de mon désir de connaître l’histoire de ma famille : les SARÉ de Beguedo. En 1981, mon grand père m’a parlé de son parcours, il a été garde rapproché du Commandant de Cercle, aujourd’hui appelé, les « Forces spéciales» qui défendent au prix de leur vie les populations. Ému, j’ai décidé de fixer par l’image l’histoire, les gestes et éléments matériels relevant de l’initiation et de la pratique des chasseurs et protecteurs des biens, des hommes et de leur environnement.» Warren Saré

Photographe, Directeur-Fondateur du Centre photographique de Ouagadougou (CPO), Warren Boureima SARÉ met son expérience de photographe au service du cinéma, de la musique et des événements majeurs de son pays. Pour soutenir et capter l’évolution du pays des Hommes intègres, il se bat pour donner une identité internationale à la photographie burkinabè et crée le Réseau burkinabè des photographes pour le développement (RBPD).