Vernissage de l’exposition le 23 septembre à 19h

«Peindre c’est partir à l’aventure, commencer un voyage sans savoir où ce premier pas nous portera, où chaque heure passée correspond à un paysage. La toile est la mémoire de ce voyage, l’écriture des sentiments vécus lors de sa création.»
Wilfried de Paul

Wilfried de Paul conjugue depuis plusieurs années les arts plastiques et la musique. Ses tableaux, comme ses mots, nous racontent ses émotions les plus intimes, créant un récit autour de la complexité de l’humain.
À la manière des scarifications ethniques qui marquent le corps, révélant ainsi l’identité d’une personne, l’artiste balafre ses toiles de traits. D’étranges créatures et personnages s’incarnent alors dans la toile, s’effacent, réapparaissent en partie, formant des êtres polymorphes. Sa touche graphique tend vers l’abstraction mais marque son appartenance à l’Afrique, à ses traditions. Une ré-écriture de son identité entre traditions africaines et citoyen du monde.