Mercredi 25 septembre

La confiscation progressive des droits des paysans de posséder leurs semences fait resurgir une double question : les semences paysannes sont-elles résilientes aux changements climatiques et sont-elles la voie pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire et nutritionnelle ?
Face à cette menace, la résistance s’organise pour défendre les droits des paysans de posséder leurs semences.

Horaire : 16h
Lieu : Petit Méliès
Entrée libre

Organisé en partenariat avec :